mercredi 9 septembre 2009

Opportunité sportive pour la coquelouche

Il faut être un père responsable, donc on se donne la peine de lutter contre la coquelouche. Un vaccin efficace est disponible chez les médicins donc le petit l'aura. Point interessant: le médecin responsable ne peut pas dire le taux de vaccination chez les enfants de moins de 12 mois dans la localité.
"Plus que 90%?" j'ai avancé.
Le médecin rit.
"On a les écolos dans ce coin."
Ah oui. Les écolos... C'était les gitans auparavant.
Mais c'est clair elle n'a pas les chiffres.
On attend la lumière un peu partout dans ce discours.

1 commentaire:

Julius Beezer a dit…

En fait, il y en a des vaccins "obligatoire" en France selon les commentaires qui suit cet article en Agoravox (website citoyen journalist): contra la dipthérie, la coquelouche, le polio et le tuberculose, puni avec amendes et prison. Vraiment?
Il y a une principe incontournable dédans la pratique de la médecine selon moi: que chaque paciente arrive en liberté au cabinet, discute, et fait leur choix pour accepter une traitement... ou pas. Avec les enfants de moins de 16 ans, les parents sont responsables.
Aucun autre chemin est supportable... ni sage.